Palmier nain d’intérieur
Chamaedorea Elegans

(Mart., 1830)

Palmier nain • Chamaedorea Elegans

Carte d'identité :
Palmier à petit développement de l'Ordre des Arecales - Famille des Arecaceae, originaire d'Amérique du Sud (Brésil).
Arbuste dioïque à tiges fines, formant une touffe terminale feuillée, ne dépassant pas 1,5 m de haut au bout de nombreuses années. 
Feuillage : Feuilles pennées, composées de 7 ou 8 paires de folioles étroites, de couleur vert soutenu, arquées avec élégance.
Floraison : Peut produire en appartement des inflorescences grêles portant des glomérules jaunes. 

Fiche de culture :
Utilisation : Comme plante d'intérieur sous nos latitudes.
Ce palmier très résistant en intérieur peut vivre très longtemps même dans de mauvaises conditions.
Exposition :  Evitez le soleil soleil direct, sinon supporte aussi bien la pleine lumière qu'une place peu éclairée.
En hiver, ce petit palmier aime être dans une ambiance de 12 à 15°C même s'il supporte davantage dans difficulté.
Substrat : Riche en humus, frais et bien drainé.
Entretien :

  • Cette plante est assez facile à cultiver, néanmoins lavez-lui souvent les feuilles notamment en hiver.
  • Arrosez-le régulièrement, 1 à 2 fois par semaine, un peu moins en hiver.
  • Supprimez les tiges dégarnies au ras du sol. 

Maladie : Dans de bonnes conditions de culture, c'est une plante rarement atteinte par les maladies ou les parasites.  

Le saviez-vous

Le Chamaedorea Elegans est une plante dépolluante.

Des recherches scientifiques ont montré que certaines plantes comme le Chlorophytum, le Philodendron, l'Epipremnum pinnatum aureum, le Ficus, le Dracaena ou l'Anthurium éliminaient les 2/3 des composés (benzène, ammoniaque, formaldéhyde, monoxyde  de carbone, ammoniac,…) en suspension dans l'air ambiant d'une pièce en une nuit. 
Ces polluants viennent des appareils de chauffage, des colles et peintures, des vernis ou des détergents que nous utilisons plus ou moins régulièrement dans nos maisons ou appartements. Les plantes avec leur feuillage fixent les polluants, les rejettent dans la terre par leurs racines alors que le feuillage diffuse de l'oxygène. Les bactéries se trouvant dans la terre du pot neutralisent les polluants.