Queue de lion ou Crinière de lion
Leonotis leonurus

Crinière de lion • Leonotis leonurus

Carte d'identité :

Plante vivace originaire d'Afrique du Sud de la famille des Lamiaceae
Les tiges ont un port dressé, de 1,5 à 2 m de haut et un encombrement de 1,2 m, avec des feuilles semi-persistantes allongées.
Floraison: Inflorescences de juillet à octobre composées de fleurs veloutées disposées en verticilles étagés orange-vif, qui lui valent son surnom de "Queue de lion".

Crinière de lion • Leonotis leonurus  Crinière de lion • Leonotis leonurus

Fiche de culture :

Plantation: A mettre en place au printemps dans une terre neutre, riche, humifère, bien drainée.
Exposition: Plein soleil.
Entretien: Dans le pourtour méditerranéen, rabattre la touffe au début du printemps. Ailleurs, cette vivace rustique seulement jusqu'à -5°C, est plutôt utilisée en annuelle.
Multiplication: Semis sous abri à 18°C en avril, repiquage en mai ou bouturage dès le mois de juin.

Crinière de lion • Leonotis leonurus   Crinière de lion • Leonotis leonurus

Le leonotis, une belle empoisonneuse…finalement !

Le saviez-vous

On lit sur le Web que cette plante - Leonotis - serait considérée comme une alternative "efficace" du tabac et du cannabis.
L´alcaloïde active principale est la leonurine. Les effets seraient comparables, apprend-on, à ceux du cannabis et en combinaison avec celui-ci, ces effets seraient multipliés ! 

La "consommation de Leonotis" se fait en infusion comme le thé.
Un effet plus fort peut être ressenti parait-il en fumant les fleurs de la plante !

Attention danger à l’accoutumance à la consommation, comme avec le tabac, le cannabis ou toutes autres drogues !