Haut

newsletter-du-JardinOscope





Feuille_1
Feuille_2
Feuille_3

Les lichens permettent d'évaluer la qualité de l'air

Les lichens de nos jardins n'attirent pas particulièrement l'attention, pourtant ils sont présents au sol comme sur les murs et bien sur dans les arbres dont ils couvrent les branches au fil du temps.

Les lichens sont des petits végétaux épiphytes nés de l'association d'un champignon hétérotrophe et d'une algue verte ou/et d'une cyanobactérie autotrophes. Le lichen est donc une structure autonome résultant de la "symbiose lichénique" entre un partenaire fongique (mycosymbiote) et un partenaire chlorophyllien comme l'algue (phycosymbiote) ou comme la cyanobactérie (cyanosymbiote).

Les lichens n'ont pas de feuilles, ni de tiges, ni de pores et n'ont pas non plus de racines. Ils absorbent l'eau de pluie, les sels minéraux et les polluants atmosphériques, plus facilement en périodes humides. L'algue capte la lumière, le champignon retient l'eau, les sels minéraux et les polluants. Même si les lichens se déshydratent pendant les périodes de sécheresse, il reprennent facilement dès les premières pluies.

Ci-dessous, voici trois types de lichens selon l'aspect global de leur thalle.

1. Les lichens foliacés

Le thalle forme de petits lobes arrondis, comme de petites feuilles qui s'écartent un peu du support.

Flavoparmelia caperata
Lichens foliacés
'Flavoparmelia caperata'
Flavoparmelia caperata, nitrophobe se rencontre aussi bien sur écorces acides
que sur parois rocheuses naturelles ou artificielles acides.

   Flavoparmelia caperata   Punctelia sp

Flavoparmelia caperata
Lichens foliacés 'Flavoparmelia caperata'
lichen "en feuilles" aux lobes étalés typiquement vert-jaune
organes caractéristiques : soralies granuleuses superficielles
Ecologie: commun en site non pollué
(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

Mousse et lichen
Lichens foliacés 'Punctelia sp.'
Soit P. subrudecta ou P. ulophyla. la distinction n'est pas aisée,( mêmes réactions chimiques);
Le thalle de P. ulophyla a une teinte d'un vert foncé brunâtre, P. subrudecta est plus clair.
Caractéristique : les lobes révolutés et sorédiés marginalement.
Ces espèces appartiennent au Parmelietum caperatae, une association non nitrophile dans
laquelle figure Parmelia sulcata, Flavoparmelia caperata, Punctelia borreri, Melanelia glabratula,...

Lichen foliacé Xanthoria calcicola
Lichen foliacé 'Xanthoria calcicola' ou 
X.parietina
(la photo ci-dessus seule ne permet pas de préciser le genre exact)

xanthoria parietina
Lichen foliacé 'Xanthoria parietina', une espèce nitrophile

xanthoria parietina   xanthoria parietina

Lichen foliacé Xanthoria parietina
Lichen foliacé 'Xanthoria parietina'
Thalle : foliacé, jaune orangé ; lobes plats, 1-6 mm de large, arrondis aux extrémités.
Apothécies: généralement nombreuses dans la partie centrale, jusqu'à 4 mm de diamètre ;
disque jaune-orangé, bord thallin persistant.
Ecologie: Sur tout substrat, rochers acides ou calcaires, toits, troncs d'arbres…


2. Les lichens fruticuleux

Le thalle forme des prolongements plus ou moins longs, redressés ou pendants.

Evernia prunastri
Lichen fruticuleux 'Evernia prunastri'
Lichen "en arbuste" aux branches bicolores vertes à gris-vert
             souvent des soralies se développent sur les bords des lobes      
    Ecologie: commun mais souvent sous des formes petites ou rabougries
à cause de la pollution atmosphérique

Evernia prunastri
Lichens fruticuleux 'Evernia prunastri'

Lichens fruticuleux Ramalina farinacea   Ramalina farinacea
Lichens fruticuleux
'Ramalina farinacea'
Lichen en forme de lanières gris-jaune verdâtre
Les lobes mesurent de 0,5 à 2 mm de large aplatis avec des soralies marginales

3. Les lichens crustacés

Le thalle est fortement plaqué au support, formant une croûte.

Lichen crustacé Lecanora gangaleoides
Lichen crustacé 'Lecanora gangaleoides'
Thalle: crustacé, blanchâtre à gris, plus ou moins verruqueux ou granuleux.
Apothécies : 0,5-1,5 mm de diamètre; disque noir légèrement convexe.


 Pour en savoir plus sur les lichens

Lichens et Qualité de l'air (biologie et détermination des lichens)Bouton_07_cliquez_ici
• Les lichens, bio-indicateurs de pollution atmosphérique (Académie de Lyon) Bouton_07_cliquez_ici
• Les lichen, indicateurs de la qualité de l'air (Académie de Nancy-Metz) Bouton_07_cliquez_ici
• Les lichens sont-ils une menace pour les arbres ?
Bouton_cliquez_ici


Catégorie: Lichens, mousses, algues - Tags: - Commentaires [20] - Billet édité le 24 septembre 2006 par
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Commentaires sur: Les lichens permettent d'évaluer la qualité de l'air

    detruire les nostocs

    J'ai essayé de detruire les nostocs présents dans ma cour (sulfate de Cu, ammonium quaternaire, chlorure de benzalkonium,...)
    Les résultats sont alléatoires et peu persistants.
    Je pense utiliser sur un espace minéral un désherbeur thermique : les nostocs vont-ils y résister?

    Posté par guitou, 16 juin 2008 à 10:44 | | Répondre
  • detruire les nostocs

    j ai essaye de traiter avec du chlore(9°)pur le resultat est moyen je pense essayer d ependre de la chaux en poudre!!!!
    ces algues ne viennent t elles pas a force de traiter la cour au rondup???

    Posté par dousy 72, 24 janvier 2009 à 18:22 | | Répondre
  • existe-t-il un produit pour détruire le lichen fruticuleux "evernia prumastri"

    Posté par rené, 28 février 2009 à 18:50 | | Répondre
  • Je ne connais pas de produit spécifique pour "détruire" les lichens fruticuleux "evernia prumastri" qui se trouvent sur les branches et les troncs des arbres. Cependant je vous recommande de lire l'article: "Les lichens sont-ils une menace pour les arbres?" en suivant le lien ci-dessous:
    http://jardinoscopeprat.canalblog.com/archives/2006/11/13/3158538.html
    Vous verrez alors les lichens avec un autres regard...!

    Posté par Patrick, 28 février 2009 à 19:29 | | Répondre
  • xanthoria parietina

    j'ai un jeune pommier d'ornement qui est couvert de ce lichen jaune et très dense. je ne veux pas m'en débarasser absolument, mais j'ai lu que c'était plutôt un lichen sur des vieux arbres dépérissants, et je me demande si il ne va pas asphyxier les bourgeons, car il y en a beaucoup, où si c'est le signe que l'arbre va mal. J'ai essayé d'en enlever en grattant doucement avec les ongles, ça "s'épluche", mais j'en enlève très peu et j'ai peur d'abimer les petits bourgeons qui seraient en dessous. Qu'en pensez-vous

    Posté par mariluz, 17 mars 2009 à 15:00 | | Répondre
  • Mariluz, il est toujours possible de gratter ou de brosser pour éliminer plus ou moins le lichen qui en principe s'installe sur les branches les plus anciennes - donc moins porteuses de bourgeons. A priori le lichen n'est pas un danger pour les arbres - cliquez sur le lien suivant pour en savoir plus:
    http://jardinoscopeprat.canalblog.com/archives/2006/11/13/3158538.html

    Posté par Patrick, 18 mars 2009 à 19:44 | | Répondre
  • j'ai ce que je pense etre une sorte de lichen de couleur verte qui envahit mes plates-bandes.
    comment m'en debarrasser?
    quel est son mode de reproduction?

    Posté par soleil, 19 mars 2009 à 09:16 | | Répondre
  • Soleil, tes sortes de lichens qui envahissent tes plates bandes sont sans doute des "Nostocs" plus connus sous le nom de "crachat de lune".
    Cliques sur le lien suivant pour en savoir plus:
    http://jardinoscope.canalblog.com/archives/2006/12/04/3344706.html

    Posté par Patrick, 19 mars 2009 à 19:58 | | Répondre
  • JE SUIS RASSUREE

    Et moi qui me posait plein de questions !!! je suis contente d'avoir trouvé ce forum et ainsi pu comprendre que le lichen (celui que j'ai !) n'est pas méchant du tout et même plutôt rassurant coté pollution ! Je vais donc le laisser vivre sa vie, surtout que mes copains les oiseaux trouveront leur nourriture ! Merci Patrick
    Cordialement

    Posté par chouettehyboo, 23 septembre 2009 à 21:08 | | Répondre
  • Bonjour,
    [Pleur]
    Je ne cesse d'être effaré face à la [Peur] permanente et étonnamment répandue concernant les dangers potentiels que pourraient constituer la présence de lichens (crustacés, foliacés ou fruticuleux)sur les arbres. Comme l'auteur de ce site l'a fort bien signalé, LES LICHENS NE CONSTITUENT AUCUNE MENACE NI POUR LEURS HOTES NI POUR LE PROPRIETAIRE DU JARDIN !!! Je n'ai jamais compris cette attitude étrange et, il faut bien l'admettre, assez déconcertante. Mais que vous ont-ils fait ces lichens ?!! En quoi vous dérangent-ils ? Ils ont un rôle dans le jardin comme vous avez un dans la vie !...
    Les détruire revient à détruire le peu de bon sens et de poésie qu'il nous reste (nous en reste-t-il d'ailleurs...). Alors ...[Zen]

    Pour se débarrasser de ces réflexes absurdes d'"éradication systématique" au jardin (qu'il s'agisse de lichens ou de pseudo-mauvaises herbes), automatismes instaurés par des décennies de conditionnement publicitaire, (les produits "phyto" n'ont jamais profité qu'aux industriels, jamais aux équilibres naturels), il suffit parfois de remplacer les pesticides et autres intrants par une simple curiosité intellectuelle ou une contemplation attentive. Vous verrez, l'effet est garanti ! Comme moi, vous ferez d'abord quelques photos pour immortaliser une belle lumière frisante sur les lobes thallins d'un lichen corticole gris-bleuté. Ensuite vous ne penserez plus qu'à connaître son nom, son rôle et son mode de vie, les hôtes qu'il abrite, ...et ce sont vos pesticides et autres chlorures de benzalkonium dont vous vous débarresserez [Mort de Rire]

    J'en profite pour féliciter l'auteur de ce site dont le caractère convivial me plaît beaucoup.
    Puis-je quand-même me permettre d'apporter les précisions suivantes:

    En début de paragraphe
    1ere photo (à gauche) : il s'agit de Parmelia sulcata entourant un petit thalle de Flavoparmelia caperata (gris-glauque)
    2e photo (à droite): Flavoparmelia caperata (thalle gris glauque) et Punctelia subrudecta ou Punctelia ulophylla et un petit thalle brunâtre correspondant à Melanelia sp.
    Photo 4 : Il ne s'agit pas d'Acarospora oxytona (Ach.)A.Massal. (syn. Pleopsidium oxytonun Ach.Rabenh.) mais bien de Xanthoria sp. (X.calcicola ou X.parietina, la photo ne permet pas de le préciser)
    Dernière photo : la déterination des Lecanora est délicate et doit se faire par chromatographie dans de nombreux cas. Mais ici l'examen des asques et ascospores ainsi que la réaction UV- permettrait de confirmer Lecanora gangaleoides. Impossible par contre de l'affirmer avec certitude sur base d'une photo.

    Christian

    Posté par Christian, 31 août 2010 à 18:32 | | Répondre
  • Merci Christian pour ce long commentaire et les précisions apportées qui montrent que déterminer ou identifier des lichens n'est pas chose facile comme pour les champignons d'ailleurs et laisse place à quelques incertitudes ou de possibles différences d'interprétations selon les moyens utilisés. Pour ma part, je me suis aventuré dans ce domaine par curiosité - un peu comme tu le décris plus haut - mais je reste très humble dans ce domaine que je découvre.[Yes]

    Posté par Patrick, 31 août 2010 à 18:36 | | Répondre
  • Bonjour Patrick,

    Très belles ces macros ! Merci pour tes explications !
    Amicalement,
    Christian

    Posté par Christian, 25 septembre 2006 à 12:06 | | Répondre
  • Article trés intéressant et bien documenté, on en apprend des chose, merci

    Posté par Xavier, 25 septembre 2006 à 18:16 | | Répondre
  • Je ne m'étais jamais penchée sur la vie des lichens et je viens d'apprendre plein de choses sur eux, c'est une note très interessante.

    Posté par evelyne, 27 septembre 2006 à 08:27 | | Répondre
  • xanthoria parietina

    Bonjour,
    J'ai une haie en bordure de mer (Bretagne) qui dépérit à la longue par du lichen.
    Quel produit à acheter pour y remédier !
    La haie va t'elle repartir après le traitement ?
    Merci pour votre réponse?

    Posté par armand, 24 août 2011 à 10:58 | | Répondre
  • Armand, relisez attentivement tout ce qui est dit et redit ci-dessus au sujet des lichens qui notamment ne présente AUCUN DANGER, AUCUNE MENACE POUR LEURS HÔTES. [cogiter]
    Votre haie dépérit sans doute pour une autre raison : exposition aux embruns salés, manque d'eau (arrosage), manque ou excès d'engrais, sujette à une maladie (feu bactérien par exemple), etc.
    Il vous faut pousser votre diagnostique plus loin !
    Bonne chance.[Nature]

    Posté par Patrick, 24 août 2011 à 23:49 | | Répondre
  • EXCELLENT ARTICLE.

    Posté par Binchy, 19 décembre 2012 à 08:07 | | Répondre
  • Alors faste ou nefaste les lichens?

    En tant que jardinier, posseseur d'un grand vergermais dont les arbres jeunes ou vieux ont une facheuse tendance a se couvrir de lichen, j'aimerais savoir precisement si les lichens et autres algues portent tort a mes arbres : croissance et fructification ?
    Qu'ils soient jeune ou vieux les lichens se multiplient enormement ces deux derniéres années.

    Posté par le botaniste, 30 janvier 2007 à 12:54 | | Répondre
  • La réponse est dans le reportage concernant les lichens ci-dessus: Ils n'ont pas de racines, ils absorbent l'eau de pluie, les sels minéraux et les polluants atmosphériques. Le lichen est une structure autonome épyphyte inoffencive pour les arbres - par contre il n'en est pas de même pour le gui par exemple qui "suce" la sève.

    Posté par Patrick, 30 janvier 2007 à 16:54 | | Répondre
  • Les lichen ne sont pas dangereux pour les arbres, voir l'article en cliquant sur le lien suivant:


    http://jardinoscopeprat.canalblog.com/archives/2006/11/13/3158538.html

    Cordialement
    Le Jardinoscope

    Posté par Patrick, 30 janvier 2007 à 20:40 | | Répondre

Nouveau commentaire


Logo-JardinOscope
Le JardinOscope vous remercie de votre visite

« Accueil