Un jardin à l'anglaise dans un domaine paysagé

Jardin du Plessis Sasnières

Plan du Jardin du Plessis Sasnières

Ce jardin de 3 hectares, créé en 1975 par Rosamée Henrion dans un domaine qui compte 11 ha, ouvert au public seulement depuis 1996, est situé au creux d'un vallon hors du temps entouré de magnifiques coteaux.

Jardin du Plessis Sasnières

Le jardin, mis en scène autour d'un étang d'eaux vives et d'un ruisseau ombragé, paradis de nombreuses truites, propose trois promenades sur des allées de gazon aux visiteurs d'une durée allant de 45 minutes à 1h 45 selon le fléchage rose, bleu ou noir choisi.

Arche date du XVIème siècle Jardin du Plessis Sasnières   Jardin du Plessis Sasnières
A gauche, l'Arche date du XVIème siècle

Jardin du Plessis Sasnières

 Ce jardin à l'anglaise, s'appuie sur la topographie naturelle du terrain, contrairement au jardin à la française où tout est "tiré au cordeau". Ses arbres et arbustes plantés en groupes de bosquets ou en isolés dans la pelouse, structurent l'ensemble du jardin tout en masquant savamment l'empreinte de l'homme, comme le dit la propriétaire des lieux.

Jardin du Plessis Sasnières

L'ancien potager, derrière ses murs de tuffeau, est aujourd'hui un enclos fleuri planté de rosiers, de vivaces et de fleurs annuelles , présentés par thèmes chromatiques, dont les floraisons se succèdent tout au long de l'année.

Jardin du Plessis Sasnières   Jardin du Plessis Sasnières
Anémone du Japon et Sedum spectabilis

Jardin du Plessis Sasnières

Quelques chiffres qui montrent quel est le "prix à payer" pour avoir un aussi beau jardin:

  • Les gazons nécessitent 12 heures de tonte par semaine.
  • Les bordures de pelouses sont taillées chaque week-end.
  • Les créations de topiaires et les nombreuses haies, dont certaines demandent plusieurs tailles par an, s'alignent sur 1,3 km.
  • En pleine saison, la coupe des fleurs fanées nécessite plusieurs heures chaque matin.
  • Les plates-bandes réclament un désherbage constant qui occupe plusieurs dizaines d'heures chaque semaine.
  • Parterres, massifs, plates-bandes et plantes individuelles reçoivent chaque année 30 m3 de fumier de cheval.
  • Le gazon consomment plus de 20 tonnes de sable par an.

Jardin du Plessis Sasnières

La "seigneurie du Plessis Sasnières" aurait ses origines au XVème siècle. Mais l'ensemble est rebâti au début du XIXème siècle avec la construction notamment du château sur l'ancien manoir. suivent les constructions du mur du potager, de la Glacière, et la ferme du moulin.

jardin_Remarquable

En 2004, le Jardin du Plessis Sasnières a obtenu le label "Jardin remarquable" décerné par le Ministère de la Culture et de la communication.

Jardin du Plessis Sasnières

Exposition de pastels de Gilse: Côté Loire, côté jardin.
(Septembre 2006)

Jardin du Plessis Sasnières - Exposition Pastels de Gilse   Jardin du Plessis Sasnières