On pensait en avoir fini avec les changements heure d'été/heure d'hiver,
et bien, c'est loin d'en être le cas !

Horloge

Le passage à l’heure d’hiver aura lieu dans la nuit du samedi 29 octobre au dimanche 30 octobre,
à 3 heures du matin, il sera alors 2 heures, il faudra retarder de 60 minutes les aiguilles.

Prés de 50 ans après sa mise en place pour réduire la facture énergétique, les changements d'heures été/hiver ne présenteraient plus aujourd'hui l'efficacité escomptée en termes d’économie d’énergie et suscitent depuis de nombreuses années bien des discussions quant aux perturbations de l'horloge interne de nos organismes.

Selon l' Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (Ademe), les réductions de consommation auraient été de l’ordre de 440 GWh (gigawatt par heure) en 2009.
Depuis l'utilisation généralisée en 2013 des ampoules à basse consommation, les bases de calcul ont changé sensiblement. La consommation 4 à 5 fois moindre en électricité de ces ampoules reduit considérablement les économies d'éclairage engendrées par les changements horaires. Par ailleurs, les changements d'heure d'été créeraient des surconsommations de Climatisation plus ou moins compensées par les économies de Chauffage.
Globalement, l'étude de l'ADEME conclue qu'en 2030, le changement d'heure se traduira par une légère augmentation des économies, passant de 440GWh en 2009 à 470GWh en 2030.

D'autres pays - Australie, Mexique, Etats-Unis - ont mené aussi des études sur le sujet qui ont abouti chacune à des résultats différents. La solution adoptée par la Russie, le Japon, la Corée du Sud ou encore l’Islande (seul pays européen) a été de revenir à la situation d’avant la crise pétrolière des années 70, en fixant, pour toute l’année, l’heure d’hiver actuelle.

La Commission européenne proposait de mettre fin au changement d'heure d'été pour un retour à une heure unique dès 2021, celle-ci est toujours au goût du jour à cause de la Covid 19 et de l'actuel conflit avec la Russie.

Ce dernier week-end d'octobre 2022, nous allons donc encore passer à l'heure d'hiver car les pays de l’Union Européenne n'arrivent toujours pas à se mettre d'accord. Certains pays comme la Finlande, le Danemark ou les Pays-Bas souhaitent conserver l'heure d'hiver alors que l'Espagne, l'Italie ou la France préférent l'heure d'été. Or, un décalage horaire entre les pays de l'Union Européenne aurait un fort impact économique, ce qui n'est pas envisageable avec la crise économique et énergétique liée à la guerre Russo-Ukrainienne qui change sensiblement la donne.

Ainsi, la mise en place définitive de la fin du changement d'heure n'est toujours pas actée et n'étant pas la priorité des instances européennes on peut se demander quand la date du dernier changement sera fixée.... à Pâques ou à la Trinité voire à la Saint-Glinglin !


A suivre... donc !

Clin-d'œil