Pulmonaire de Virginie 
Mertensia maritima

(L.) Gray, 1821

Plante huitre

Personnellement, étant natif de la région bordelaise et ayant beaucoup fréquenté le Bassin d'Arcachon, les huîtres - les vraies - je connais bien, je suis tombé dedans quand j'étais petit, je les apprécie beaucoup, consommées natures, avec une goutte de citron (ou pas) et pour sublimer le goût, une crépinette, en alternant huître, crépinette et vin blanc sec - un Entre-deux-mer par exemple (à boire avec modération). C'est un trio traditionnel gagnant en Gironde notamment pendant les fêtes de fin d'année.

Aussi, je n'ose vous dire ce que je pense de cette plante au "goût d'huître".... J'ai bien-sûr machouillé des feuilles pour goûter; si le goût subtil iodé des feuilles évoque curieusement celui de l'huître, en bouche, sa texture croquante ne donne évidemment pas les mêmes sensations et donc pas le même plaisir que les vraies huîtres. Vous ne serez pas surpris si je vous dis que "je n'achète pas" ! Désolé. 

Toutefois, les feuilles de cette plante, prisées par certains restaurateurs en quête de cuisine novatrice, se vendent, parait-il, 30 à 50 centimes d'€uro l'unité ! Bigre !!!

Autant en cultiver dans son jardin ! On trouve des plants de cette plante à des prix très-très variables - de 3,99 € à 12,95 € voire plus -  selon un rapide tour d'horizon...sur internet !!!! Le mieux est que vous profitiez d'une fête des plantes pour vous assurer de la qualité de la plante et être sûr qu'elle arrivera en bon état chez vous. Vous pouvez aussi trouver des semences, sans doute une solution plus avantageuse financièrement si vous voulez vous lancer dans une culture en grand nombre.

Carte d'identité :

Synonymes : Huître végétale, Huître potagère, Mertensie maritime, Sanguine de mer,...
Plante herbacée vivace aromatique originaire de Virginie, présente en France dans les dunes du littoral atlantique et de la Manche, de la famille des Boraginaceae.
Port : rampant de 15 cm de haut.
Encombrement : 40 cm.
Feuillage : Feuilles caduques, glabres, ovales-lancéolées, vertes aux nuances bleutées, comestibles, à goût d'huitre.
Floraisons : Fleurs bleu-mauve de mai à août.
Fruits :  Graines noires à récolter après la floraison.
Rusticité : Plante très rustique (jusqu'à -25°C) mais les feuilles sont sensibles au gelées tardives. Pendant l'hiver, les feuilles jaunissent puis la partie aérienne de la plante disparaît complètement et repousse au printemps suivant.

Fiche de culture :

Plantation : De préférence en automne, mais vendue en conteneur, elle peut être plantée toute l'année en pleine terre ou en pot.
Exposition : Ensoleillée ou à mi-ombre.
Sol : Terre riche, sableuse et très drainante. Un mélange moitié terre-moitié sable est idéal.
Arrosage : Faites un apport d'eau régulier sans laisser le substrat trempé d'eau. Arrêtez tout arrosage pendant la période de repos végétatif.
Soins : En fin d'automne, juste avant que le feuillage ne fane, cernez le pied d'une large bande de graviers pour réduire l'humidité stagnante à laquelle cette plante est sensible. De plus, ce gravier constituera une efficace barrière anti-gastéropodes ces derniers étant particulièrement friands des jeunes pousses au printemps.
Multiplication : Par semis des graines noires en avril.

Usages :

Les feuilles se consomment crues, cuites et peuvent être parait-il conservées dans du vinaigre (je ne sais pas ce qui reste du goût d'huître après un tel bain ?).
Les fleurs sont également comestibles.
Cette plante aromatique peut accompagner des plats de poissons ou rentrer dans la composition de salades mais se prête surtout à la décoration de verrines ou de toasts.