Girolle
Cantharellus cibarius

( Fr. 1821 )

Giroles • Cantharellus cibarius

Champignon comestible

Carte d'identité

Synonymes : Chanterelle comestible ou commune, Girandole, Jaunotte (en Lorraine), Jauniret, Ciboire, Chevrette, Gallinace, Roussotte,... tant de noms régionaux donnés à ce champignon en dit long sur sa popularité.
Champignons de la famille des Cantharellaceae.
Chapeau: de 3 à 10 cm de large, convexe-arrondi, puis se creusant en trompette, marge irrégulière ou ondulée, lobée, de couleur jaune vif à jaune-doré à jaune-orangé uniforme, lisse. La couleur varie sensiblement selon les stations et les essences auxquelles le champignon est associé.
Lames: Plis décurrents, lamelliformes, veineux, concolores au chapeau ou légèrement plus pâles, mats.
Stipe: Le pied 3 à 10 cm de haut - 0,5 à 1,5 cm de diamètre, concolore, effilé vers le bas, légèrement plus pâle que le chapeau.
Chair: Blanc jaunâtre à jaune pâle, fibreuse, la chair exhale une incomparable odeur fruitée de mirabelle ou d'abricot.
Saveur : Parfois poivrée à l'état cru, la chair se révèle douce à la cuisson.
Sporée: Jaune pâle.
Habitat: Les Girolles poussent en petits groupes désordonnés de mai-juin à la fin de l'automne, surtout sous feuillus (forêt de bouleaux, hêtres, chênaies claires), mais aussi sous conifères, sur sol bien drainé, acide à neutre (pH inférieur à 6) ou peu calcaire, souvent tapissé de mousses. C'est un champignon à croissance lente qui atteint sa maturité entre une à deux semaines selon les milieux et les conditions météorologiques (chaleur + humidité) du moment. De juin à octobre, une forte pluie tombant sur un sol chaud sont des éléments déclencheurs de belles poussées qui peuvent être bonifiés à la pleine lune.

Comestibilité: Les girolles tiennent le haut du pavé parmi les champignons comestibles mais selon les régions, il est de plus en plus difficiles de faire de belles récoltes, celles-ci ayant sévèrement diminué depuis les trois ou quatre dernières décennies. En fait, partout où la pollution de l'air a entraîné un fort recul des lichens, la Girolle peut être considérée comme rare, voire totalement absente.

Faux-amis-de-la-Girolle

Confusions possibles: Possible avec la Girolle pruineusedont la couleur est nettement plus pâle et la chair rougissante est beaucoup moins parfumée. La Girolle ferrugineuse (Cantharellus ferruginascens) est également plus pâle, moins charnue et le bord du chapeau chez les jeunes champignons présente souvent des tons verdâtres.
Des confusions plus délicates peuvent survenir avec le Clitocybe orangé (Hygrophoropsis aurantiaca) plus petit avec de vraies lames fourchues et venant sur bois, non-comestible ou avec le Clitocybe trompeur (Omphalotus illudens) et le Clitocybe de l'olivier (Omphalotus olearius) tous les deux toxiques. Ces deux derniers différent des girolles par leur habitat, leur couleur plus orangée, apparaissent en touffes assez denses et portent de véritables lames.

Attention_au_risque_d_erreur