Alliaire officinale
Alliaria petiolata

(M.Bieb.) Cavara & Grande, 1913

Alliaire officinale • Alliaria petiolata

Carte d'identité :

Synonyme : Herbe à l'ail ou Herbe aux aulx, Alliaria officinalis, Sisymbrium alliaria.
Plante herbacée bisannuelle de la famille des Brassicaceae (Crucifères).
Tige velue dressée de 40 à 100 cm de haut.
Feuillage : Les feuilles vert-pâle à vert sombre; les inférieures sur long pédoncule sont réniformes; les feuilles supérieures sont en forme de cœur, grossièrement dentées.
Quand on froisse ou écrase ses feuilles, la plante exhale un arôme et une odeur d'ail qui lui est de la Famille des Alliaceae. Vous pouvez manger de l'alliaire sans inconvénient pour l'haleine !
Floraison : D'avril à juin, fleurs blanches à 4 pétales en croix groupés au sommet de la tige. 
Fruits : Siliques érigées déhiscentes contenant deux rangées de petites graines.
Habitat : Fréquente le long des haies, des murs, à la lisière des bois, dans des sols ombragés,  frais et humides, riches en azote et en substances nutritives. Elle peut devenir envahissante si on lui laisse faire ses graines.
Rusticité : Zone 5.
Multiplication : Par semis ou boutures de racines.

Alliaire officinale • Alliaria petiolata   Alliaire officinale • Alliaria petiolata

Usages :

En cuisine : Préférez récolter les feuilles du sommet, plus jeunes elles sont plus tendres car elles deviennent assez vite filandreuses notamment après la floraison. Consommez-les de préférence crue car lorsqu'elles sont cuites, les feuilles deviennent un peu amères et perdent plus ou moins leur goût d'ail.

Ajoutez les fleurs et feuilles à des crudités, dans les salades composées poissons, riz, haricots,...), dans les sauces crues comme la mayonnaise, la crème fraîche, le fromage blanc,...

L'alliaire est une plante médicinale, riche en vitamine C, diurétique, antiseptique, stimulante, expectorante, utilisée autrefois pour fortifier les gencives et pour soigner les petites plaies et les eczemas.

Alliaire officinale • Alliaria petiolata