Comestibles-sous-conditions

        Amanite étranglée
       Amanite ceciliae
               (Berk. & Broome)

Amanite-étranglée
Carte d'identité:
Synonymes : Amanite dorée, Amanita inaurata, Amanitopsis inaurata.
Champignon commun de l'ordre des Amanitales, famille des Amanitaceae.
Chapeau: Jusqu'à 15 cm de diamètre, brun-doré à brun-bistré, couvert plus ou moins de flocons gris qui ne sont autres que des résidus de voile, marge discrétement cannelé. D'abord hémisphèrique, campanulé puis à maturité convexe et étalé.
Lames: Ivoire à crème, libres, serrées.

Pied: Jusqu'à 25 cm de haut, gris pâle à brun-gris, légérement pelucheux des restes de voile, bulbe peu marqué inserré étroitement dans une volve fragile gris-cendré. Pas de présence d'anneau.
Chair, odeur: Chair blanc-cassé et tendre, saveur douce, odeur légère.
Sporée: Blanche.

Amanite-ceciliae-jeune   Amanite-ceciliae

Habitat: On trouve Amanita ceciliae de juin à septembre, sous les feuillus dominants en terrain calcaire ou argileux.

ComestibilitéSans valeur gustative, cette amanite est comestible mais seulement une fois suffisamment cuite.

Confusions possibles: Les restes du voile qui couvre la cuticule de l'Amanite étranglée et son absence d'anneau sont des critères qui permettent de la distinguer des autres amanites.

Attention_au_risque_d_erreur