Une journée d'automne avec André Eve

André-Eve-9-10-2012
J'ai eu la chance de faire vraiment la connaissance d'André Eve en 2007, grâce à un Forum de jardiniers passionnés sur Internet (jardiweb-floralbum). Depuis, chaque année, c'est toujours le même plaisir que me procurent ces moments passés avec André au milieu des fleurs dans son jardin extraordinaire créé en 1980 et de discuter avec lui. Je ne m'en lasse pas !

Jardin-d'André
Ce jardin, il l'a voulu structuré avec des formes souples, des allées de gazon toutes en courbes qui s'harmonisent bien - dit-il - avec la forme des rosiers et différentes plantes vivaces. De longues pergolas longeant les côtés du jardin accueillent les rosiers grimpants associés à des clématites. Dans ces premières années, ce jardin a dû compter plus de 300 variétés de rosiers, souvent plantés par groupes de 3 ou 5 pour donner un effet de masse.

C'est dans ce jardin de 18 mètres de large sur 60 de long, raconte-t'il, qu'a véritablement débuté son activité de rosièriste en 1983. Dès 1984, André Eve était en mesure de proposer toutes les variétés de rosiers de son jardin - principalement des roses anciennes - mais pour répondre à la demande grandissante, il dut confier la culture sous contrat à des rosiéristes de la région. Il faisait cependant les emballages et les expéditions lui-même avec une secrétaire - de novembre à mars - dans l'apentit et la véranda toujours visibles à l'entrée du jardin.

Ce jardin a accueilli d'innombrables visiteurs, clients et journalistes de la presse jardinière avant qu'il ne crée la Roseraie de 3000 m² de Morailles pour faire face au développement de son entreprise.

Est-il utile de rappeler qu'André Eve, au cours de sa carrière de rosiériste, a redonner un nouvel essor aux roses anciennes. Avec une longue carrière dont il a fêté son jubilé - 50 ans !  en 2001- il est à l'origine de la création de 33 variétés de rosiers commercialisées et réunies maintenant dans la récente roseraie du "Théâtre des Minuits" à La Neuville-sur-Essonne, non loin de Pithiviers : Sylvie Vartan (1969), Suzon (1994), Coraline (2002), France de Berville (2000), Graves de Vayres (1999), Villa Rosa (2003), Saint-Fiacre d'Orléans (1997), Arromanches (1979), Saint-Galmier (2004), Carla Fineshi ((2003), Red Parfum (1972), Ingénue (1972), Château du Rivau (2003), Rose des Blés (2006), Jardin de Valloires (1993), Prestige de Seine et Marne (1992),...pour n'en citer que quelques uns.

Prenant sa retraite, André a cédé son affaire aux Établissements TRUFFAUT, mais la roseraie "Les Roses Anciennes André Eve" de Morailles conserve toute son autonomie et sa clientèle traditionnelle d'amoureux des roses.

Rosiers-en-jauge-à-Morailles   Mise-en-jauge-des-rosiers
Préparation de la saison 2012-2013 à Morailles en prévision des ventes de rosiers
à racines nues, de fin octobre à mars prochain, dont la majorité seront livrés par transporteur

Aujourd'hui, toutes ces années de travail de rosiériste ainsi que son jardin, un véritable joyau, visité par tant d'amateurs de roses et de jolies fleurs, lui valent d'être mondialement connu et reconnu par tout le microcosme jardinier.

Revue japon Kateigaho de NovembreRevue japonaise Kateigaho de Novembre

Son jardin romantique d'aujourd'hui compte sans nul doute moins de rosiers qu'à ses débuts. André en a remplacés certains et les a associés à de nombreuses autres plantes pour que le jardin soit fleuri et beau en toutes saisons. A ce propos, il dit souvent que "les compagnes idéales des rosiers sont les plantes vivaces de printemps, d'été et d'automne". Elles assurent la relève des rosiers et des couleurs des unes ou des autres au fil des mois. Il aime les plantes aux feuillages colorés, aussi a-t-il dans son jardin, une collection de près de 150 hostas ainsi qu'une collection d'Heuchères de plus d'une centaine de variétés dont certaines qu'il a hybridées lui-même et baptisées avec des prénoms féminins - un clin d'œil amusé à certaines de ses nombreuses amies admiratrices.

Je vous propose ici une visite automnale du jardin d'André - entre deux averses de ce début octobre plutôt pluvieux - peu de rosiers sont encore en fleurs, certains nous gratifient de leurs fruits rouges, les cynorhodons, mais ce sont les vivaces d'automne qui ont la part belle avec quelques graminées.

Jardin-André-Eve-011

Jardin-André-Eve-010   Jardin-André-Eve-012

Jardin-André-Eve-014

Jardin-André-Eve-015   Jardin-André-Eve-018

Jardin-André-Eve-017Nicandra physaloides

Jardin-André-Eve-021   Jardin-André-Eve-022
Les taches jaunes des derniers rudbeckias de la saison éclairent le jardin

Jardin-André-Eve-023

Jardin-André-Eve-019   Jardin-André-Eve-024
La fleur bleue du Nicandra physaloides et son fruit qui rappelle celui de l'amour en cage

Jardin-André-Eve-028Les allées de gazon aux formes sinueuses chères à André

Jardin-André-Eve-027   Jardin-André-Eve-029
De nombreuses variétés d'asters et le sédum spectabilis sont les stars de l'automne

Jardin-André-Eve-033

Jardin-André-Eve-031   Jardin-André-Eve-032

Jardin-André-Eve-034

Jardin-André-Eve-048   Jardin-André-Eve-035

Jardin-André-Eve-036Les feuillages décoratifs omniprésents donnent la réplique aux cynorhodons

Jardin-André-Eve-038   Jardin-André-Eve-040

cynorhodonUne goutte de pluie enchassée dans un cynorhodon brille comme un diamant

Jardin-André-Eve-037   Jardin-André-Eve-041
"L'Amour en cage" • Physalis franchetii • Famille de Solanaceae

Jardin-André-Eve-042Une des clématites encore en fleurs, compagnes idéales des rosiers

Jardin-André-Eve-044   Jardin-André-Eve-045
Le fruit du pommier palissé fait écho à ceux des rosiers

Jardin-André-Eve-043Au détour de la cabane de jardin...

Jardin-André-Eve-046   Jardin-André-Eve-049

Jardin-André-Eve-054Quelques rosiers remontants sont courageusement en fleurs en ce début octobre
pour notre plaisir et celui des cétoines dorées

Jardin-André-Eve-053   Jardin-André-Eve-055
A gauche, le Rosier William Quarrier (1997 - J. Cocker)

Jardin-André-Eve-059Le rosier 'Roville', une des créations d'André Eve (2002)

Jardin-André-Eve-056   Jardin-André-Eve-057

Jardin-André-Eve-061

Jardin-André-Eve-060   Jardin-André-Eve-062

Jardin-André-Eve-063André aime associer les delphiniums bleus avec les rosiers notamment roses

Jardin-André-Eve-068   Jardin-André-Eve-069
Le chat d'un voisin passe nonchalant devant l'iris blanc remontant 'Immortality'

Jardin-André-Eve-064

Jardin-André-Eve-071   Jardin-André-Eve-075
Un autre iris remontant et des anémones du japon avec leurs fleurs immaculées

Jardin-André-Eve-074Des asters volubiles mais néanmoins vaporeux au ton pastel

Jardin-André-Eve-076   Jardin-André-Eve-077

Jardin-André-Eve-073Une autre variété d'aster au bleu plus soutenu...

Jardin-André-Eve-078   Jardin-André-Eve-079

Jardin-André-Eve-084La frondaison aux couleurs automnales du Cornus controversa Variegata

Jardin-André-Eve-072   Rosier-William-Quarrier
Un iris remontant non-loin du Rosier William Quarrier (1997 - J. Cocker)

Jardin-André-Eve-087Une baigneuse qui ne devrait pas tarder à se mettre au chaud pour l'hiver !

Jardin-André-Eve-088   Jardin-André-Eve-089

Jardin-André-Eve-094André fait une pause dans son jardin, le temps d'un coup de fil

Jardin-André-Eve-081   Jardin-André-Eve-083
Le graphisme curieux d'un feuillage                                           Le rosier 'Graham Thomas'      

Jardin-André-Eve-085

Jardin-André-Eve-090   Jardin-André-Eve-093
Un couple de Vanessa atalanta (Vulcain) nous a accompagné dans notre flânerie

Vanessa atalanta - Vulcain

Jardin-André-Eve-100Le rosier buisson 'Jardin de Granville' sélectionné par la Maison Dior