Comestible         Trompette de la mort
         Craterellus cornucopioides
           (L.: Fr.) Pers.

 Trompette des morts 3

Carte d'identité:
Champignon de la famille des Cantharellaceae.
Synonyme : Trompette des morts, corne d'abondance,
Craterelle,...
Chapeau :
3 à 12 cm de haut, 2 à 5 cm de Ø, en forme de trompette, d'entonnoir ou encore de cornet dont la face supérieure est en totalité gris-brun sombre, gris violacé, parfois presque noir, squameuse à finement veloutée.
Marge irrégulièrement flexueuse, crénelée.
Hyménium :
Faiblement plissé, veiné, gris clair à brun noir
Pied :
Difficile de parler d'un pied tant il est le prolongement du chapeau et qu'il est difficile de savoir où l'un ou l'autre commence ou finit, toutefois on dira qu'il est court, creux, plus ou moins ridé et qu'il mesure entre 3 et 10 cm.
Sporée : Blanche.
Chair, saveur :
Chair grisâtre, mince, souple, de saveur douce à poivrée, dégageant une odeur aromatique.
Habitat :
D'août à novembre, en touffes discrètes enfouies parmi les feuilles mortes, dans les bois de feuillus, surtout sous les hêtres et les chênes, plus rarement sous les châtaigniers, en sol calcaire.
Les Trompettes de la mort sont en assez nette régression à cause de la pollution.

Trompette des morts Trompette des morts-2

Comestibilité : Les Trompettes de la mort, de saveur un peu sucrée, sont d'excellents champignons, ils peuvent être cuisinés frais mais il est aussi possible de les laisser sécher et de les conserver dans un endroit sec.

Confusions : Possible avec la Chanterelle cendrée (Cantharellus cinereus) - même habitat, plus rare - mais plus petite, avec l'hymedium composé de plis lamelliformes et un chapeau qui, bien que creusé en entonnoir, reste fermé.

Attention_au_risque_d_erreur