Comestible      Bolet orangé
      Leccinum aurantiacum

Bolet-orangé 

Carte d'identité:
Classe des Basidiomycètes, Ordre des Boletales, Famille des Boletaceae.
Synonymes : Bolet ou Cèpe roux, Bolet rude orangé.
Chapeau: Une fois épanoui, le chapeau peut atteindre les 20 cm de diamètre, hémisphérique à convexe, charnu, revêtement piléique velouté, débordant jusqu'à 5 mm, uniformément roux-orangé plus ou moins clair.
Tubes, pores: Tubes et pores blancs virant progressivement à l'ocre brunâtre.
Pied: Peut atteindre 20 cm de haut et 3 cm de diamètre, d'aspect grossier, raboteux. Les squamules floconneuses qui lui donnent son aspect rugeux en vieillissant passent du blanc à brun-rouge. Le pied s'épaissit plus ou moins à la base où il peut éventuellement se tacher de bleu-vert.
Chair : Chair blanche se teintant de gris-rosâtre puis gris-noirâtre à la coupe; ferme sur les jeunes bolets, spongieuse chez les vieux spécimens.
Sporée : Brun-jaune, spores fusiformes.

Bolet-orangé-2  Bolet-orangé-4

Habitat: Très répandus de l'été à la fin de l'automne, en sols argileux, sous trembles, forêts de tourbières, fourrés, bords des routes et des chemins.
Comestibilité: C'est le meilleurs comestible du groupe généralement délaissé. Toutefois, seul le chapeau se mange car le pied est trop fibreux. D'autre part, leur chair noircit à la cuisson, ce qui les rend moins appétissants.

Bolet-orangé-3

Bolet-orangé-5  Bolet-orangé-6

Confusions possibles: Avec le Bolet orangé des chênes (Leccinum quercinum), autrefois considéré comme une variété du Bolet orangé (Leccinum aurantiacum) très ressemblant, devenu aujourd'hui une espèce à part entière poussant sous chênes et sur sols calcaires et dont les flocons du stipe d'abord brunâtres virent ensuite au brun foncé.

Attention_au_risque_d_erreur