Après les bulbes de printemps comme les jonquilles et les tulipes, et la floraison généreuse des Camélias, le relais est assuré par les différentes variétés de Lilas dont les fleurs s'épanouissent de mi-avril à juin.

Syringa vulgaris Jean Bart

Plante parfumé

Le nom botanique Syringa lui a été donné par Linné, désignant une seringue en latin, mot venant du grec 'syrigx, syrinx' qui désigne un roseau bisauté. Ne pas confondre ce nom botanique Syringa avec les seringats (Philadelphus) autres arbustes à floraison printanière.
Il existe  de très nombreuses espèces de Syringa (lilas), le plus connu étant le Syringa vulgaris (lilas commun) en particulier on peut citer 3 obtentions les plus populaires et une variété panachée moins commune :

  • Syringa vulgaris 'Mme Lemoine' obtention de 1890 à thyrses à fleurs doubles blanches et parfumées que Victor Lemoine dédia à son épouse.

  • Syringa vulgaris 'Victor Lemoine', obtention de 1906 aux thyrses doubles violet pâle à l'épanouissement et parfumées.

  • Syringa vulgaris 'Aurea', qui a un développement plus modéré contrairement aux autres "vulgaris".

  • Syringa vulgaris Aucubaefolia, un lilas à feuilles panachées un peu comme celles des Aucuba.

Lilas blanc   Lilas mauve

Mais il existe une infinie quantité de cultivars qui gagneraient à être plus souvent proposées dans les jardineries ou les pépinières.
A titre d’exemple :

  • Syringa ‘Miss Kim’ - trop rare - compact, de petite taille, parfait pour les petits jardins, dont le feuillage rougit joliment en automne. A planter à mi-ombre pour que la couleur mauve-pâle de ses fleurs parfumées mi-juin dure plus longtemps.
  • Syringa x persica, à la floraison très abondante de couleur rose-mauve, au développement assez lent, ne dépassant pas les 1,5 à 2 mètres de haut.
  • Syringa x persica ‘Alba’, à la floraison blanche immaculée ayant les même caractéristiques que l’espèce type ci-dessus.
  • Syringa x chinensis ‘Saugeana’ au feuillage opulents, de port plus volumineux. Ses fleurs délicates mauve-pâle apparaissent début juin.
  • Syringa microphilla ‘Superba’ un arbuste ne dépassant pas les 1,5 m de haut, aux fleurs roses en fin de printemps et remontant.
  • Syringa vulgaris Aucubaefolia aux fleurs bleu-lavande et aux feuilles vertes éclaboussées de taches et de rayures jaunes qui prolongent l'attrait de l'arbuste jusqu'en automne.

Syringa vulgaris Aucubaefolia

Quelques mots sur les lilas communs ( Syringa vulgaris )


C’est arbuste vivace de la famille des Oleaceae, originaire du Moyen-Orient, est parfaitement adapté en France à nos climats tempérés. Il résiste aux gelées les plus rudes jusqu’à -20°C.

Ses dimensions à maturité peuvent atteindre 4 à 5 mètres de haut pour un encombrement de 2 à 3 mètres.

Son feuillage caduc constitué de feuilles simples, opposées, de forme plus ou moins triangulaire, précède la floraison qui s’étale sur plusieurs semaines à partir de mi-avril.

Les fleurs selon les espèces, sont simples (4 pétales) ou doubles, groupées en thyrses coniques de couleur blanche, violette , rouge ou bleue.

La floraison répand dans le jardin un parfum agréable en particulier au moment de la pollinisation. La fragrance mélange harmonieusement des notes de musc, d'amande et d'épice.
Quand les fleurs sont fanées, les fruits apparaissent sous la forme de capsules ligneuses.


12855728  12855710  Lilas Pessac

Quelques conseils de culture :

Il est recommandé de planter les lilas, au soleil ou à mi-ombre, de préférence en automne ou éventuellement au printemps dans une terre fraiche et neutre (accepte le calcaire). Vous pouvez ainsi constituer des haies libres ou le planter en isolé au milieu d’une pelouse par exemple.
Vous pouvez multiplier vos pieds de lilas par bouturage en été, mais sachez qu'un lilas ne fleurit que vers sa 6ᵉᵐᵉ année.
La taille des lilas doit être pratiquée à la fin de la floraison : Sur les jeunes sujets, coupez juste sous es inflorescences et sur les très vieux plus bas, pour raccourcir les branches. Réduisez celles-ci de moitié sinon la floraison aura lieu toujours plus haut.
Un vieux lilas pourra être rajeuni en le taillant sévèrement à une hauteur de 20 à 30 cm du sol en fin d'hiver.
Supprimez les rejets ou gourmands qui sortent de terre au printemps.
Les lilas sont sujets à quelques maladies comme la bactériose du lilas reconnaissable à la présence de taches noirâtres sur les feuilles, ou à l'oïdium.
Quelques insectes peuvent venir faire des ravages comme la chenille verte appelée la teigne du lilas, l'otiorrhynque qui découpe les feuilles sur les bords ou encore le cantharide, un insecte vert qui dévore les feuilles.

Lilas-blanc 

Des arbustes nommés communément lilas mais qui ne sont pas de la même famille que les Syringa !

• Lagerstroemia indica

Le lilas des Indes ou myrte de crêpe est un arbre de la famille des Lythraceae dont la hauteur peut atteindes les 8 m. Le feuillage est caduque, mais la floraison en racèmes de petites fleurs roses, mauves ou blanches, froissées et ondulées est estivale, de juillet à septembre.

lagerstroemia

• Melia azedarach

Le lilas de Perse souvent confondu avec le lilas des Indes (Lagerstroemia indica) ou le margousier (Azadirachta indica ) est un arbre de la famille des Meliaceae.

• Ceanothus x delilianus 'gloire de versailles'

Le Lilas de Californie Ceanothe 'gloire de versailles', de la Famille des Rhamnaceae,  pouvant pousser jusqu’à 2 à 3 m de haut, au feuillage semi-persistant. La floraison parfumée en grands panicules bleu-ciel mellifères à lieu en été de juillet à septembre.

Ceanothus x delilianus

Les Lilas ont souvent inspiré les auteurs de chansons ou de poèmes :

  • Vive la rose et le lilas, chanson populaire du XVIIIe siècle, reprise en 1960 par Guy Béart.
  • Quand les lilas refleuriront (1890), paroles de Georges Auriol sur une musique de Désiré Dihau.
  • Les Lilas (1957), paroles et musique de Georges Brassens.
  • Des jonquilles aux derniers lilas (1968), paroles et musique de Hugues Aufray.
  • Les Lilas (1970), poème de Louis Aragon mis en musique par Jean Ferrat.
  • Chanson pour tes yeux lilas (1975), paroles et musique de Michel Jonasz.
  • Le poinçonneur des Lilas (1958), paroles et musique de Serge Gainsbourg.

Autre article à consulter

La Collection de lilas du Jardin botanique Jean-Marie Pelt à Nancy
Le Jardin Botanique du Montet à Villers-lès-Nancy récemment rebaptisé Jardin Botanique Jean-Marie Pelt , avec ses 27 hectares vallonnés est l'un des plus grands jardins botaniques de France dans lequel plus de 16000 espèces végétales du monde entier sont déclinées dans 15 collections thématiques et 5 serres tropicales. Le mois de mai est le moment fort de la floraison des lilas et des rhododendrons....