Mouron rouge
Anagallis arvensis ou Anagallis phoenicea

Mouron_rouge

Carte d'identité:
Surnommé "Faux Mouron" ou "Mouron d'été" ou "Mouron des champs", cette plante annuelle est de la famille des Primulaceae.
Dans nos campagnes, elle est aussi appelée "Morgelline", signifiant "mort-aux-gélines" c'est à dire mort aux poules, aux oiseaux. Le mot latin "anagellis" a le même sens. Et, en effet, les oiseaux n'en mangent pas.
Tiges ramifiées plus ou moins étalées, grêles, de section carrée.
Hauteur: De 5 à 15 cm
Feuilles: Vert pâle, opposées, ovales, pointues au sommet.
Floraison: D'avril à octobre.
Fleurs: Elles sont rouge-orangé, de 4 à 6 mm de diamètre, à 5 pétales ovales.
Fruit: Capsule sphérique.
Habitat:C'est une "mauvaise herbe",  toxique pour les mammifères herbivores, très commune qui aime les terres meubles et fertiles, les sols riches; Elle pousse dans les jardins, les champs, les terres cultivées ou sur les bords des routes et chemins, les friches, les terrains vagues….

Sur le plan médicinal, le faux mouron contient de la primuline, des glucosides puissants, des enzymes et beaucoup de potassium.
En décoction, le faux mouron a des vertus expectorantes et sédatives qui luttent contre la toux, l'asthme, les bronchites.
Le jus frais aide à résorber les verrues.