Nostoc commun - Crachat de lune
Nostoc commune

Crachat_de_Lune

Carte d'identité:
Les Nostocs sont des cyanobactéries d'eau douce de la famille des Nostacaceae.
Les cyanobactéries ont comme seul point commun avec le monde végétal la photosynthèse de type «plante », ce qui leur a valu pendant longtemps d'être classées dans les algues (algues bleu-vert, cyanophycées). Leur nature procaryotique les a fait reclasser dans les bactéries. (sic http://cyanobacteries.pagesperso-orange.fr/ )

Les Nostocs (alias "algues bleues - vertes" ~ Cyanophycées) n'ont qu'une microscopique cellule ou plusieurs cellules en filaments  qui forment des masses gélatineuses de couleur olive-brune gonflant à la première pluie. Par temps sec, ils se réduisent à l'apparence d'un lichen brunâtre et devient quasi invisible. Ces algues cyanobactéries peuvent se développer au sol dans différents milieux, mais surtout sur les sols calcaires et dans les endroits très humides, en eaux peu profondes. Les dimensions varient de 3 à 15 cm pour quelques millimètres d'épaisseur. Elles se reproduisent par simple division cellulaire, par des akinètes ou par hormogonie.

Son nom populaire de "Crachat de Lune" ou "Crachat du Diable" lui vient du fait que jadis on croyait le Nostoc tombait du ciel car elle apparaissait comme tombé du ciel après la pluie. Elles contiennent un mélange de chlorophylle et une subtance protéique bleue fluorescente.

Ces algues cyanobactéries qui appartiennent aux Hormogoneae, ont la propriété de fixer l'azote (N). Elles jouent un rôle dans les interactions symbiotiques avec d'autres organismes comme les lichens, les mousses ou les fougères.

Nostoc nov 2006   Thalle de Nostoc
Algues trouvées dans mon jardin à Orléans

Oiseau-tuteur-300Repère:

Le Nostoc permettrait de lutter contre la maladie d'Alzheimer d'après les chercheurs de l'université et de l'école polytechnique de Zurich. Ils ont mis en évidence une substance baptisée "nostocarboline" issue du Nostoc prélevé dans des réservoir d'eaux usées aux États-Unis. Des essais en laboratoire montreraient que cette substance neutralisait l'enzyme cholinestérase, en partie responsable de la maladie d'Alzheimer. Néanmoins, il faudra sans doute des années avant la fabrication d'un médicament.

Pour en savoir plus à ce sujet, Bouton_cliquez_ici

Thalle_de_Nostoc   Nostoc_crachat_de_lune
Photos de Thalle de Nostoc prises à Bourges aux pieds de jeunes Platanes

Ci-dessous, copies du mail et des photos de Nostoc
que m'a adressées Maryse Labastuque

le_crachat_du_diable_001  le_crachat_de_lune_002

Voilà des photos de ces satanés crachats !!!! J'habite dans le sud-ouest de la France dans les Landes.
Ma région est la Chalosse où la terre est mi-argileuse, mi-sablonneuse.
j'espère que nous pourrons nous débarrasser de ces algues qui prolifèrent à la vitesse grand V.
Ça devient inquiétant !!!
cordialement
Maryse

Ci-dessous, photos de Nostoc envoyées par Corinne David

DSC01597  DSC01598


Exidia_Glandulosa_3* Confusion possible avec l'Exidia glandulosa (Exidie glanduleuse), un champignon non comestible proche des trémelles, de couleur noirâtre à brune selon les espèces et luisante. Ce champignon d'aspect gélatineux de 3 à 10 cm est reviviscent, c'est à dire que lors des périodes de sècheresse, il devient dur et ressemble à une fine pellicule d'un demi millimètre d'épaisseur. En présence d'eau (pluie) il gonfle pour donner à nouveau une masse gélatineuse, de forme plissée comme une cervelle. Toutefois ses biotopes sont les troncs et branches mortes de feuillus (chênes, hêtres, bouleaux) sur lesquels il est étroitement accolé.

________________^________________

Collema_flaccidum* Confusion possible avec Collema flaccidum, un lichen gélatineux (Jelly lichen en anglais - Synonyme: Synechoblastus rupestris (SW.) Trévisan), de l'ordre des Peltigerales, famille des Collemataceae. Ce lichen de couleur noirâtre à verdâtre, dont l'aspect est gélatineux uniquement à l'état humide, contient des cyanobactéries réparties dans toute l'épaisseur du thalle. A l'état sec, les thalles de Collema flaccidum deviennent noirs, coriaces et friables.
Photo extraite de Flóra Ísland