Pissenlit
Taraxacum officinale

Pissenlit • Taraxacum officinale 

Carte d'identité :

Synonymes : Dent-de-lion, Taraxacum dens-leonis.
Plante vivace de la famille des Asteraceae (Ex-Composées)
Taille : 10 à 50 cm de haut
Feuilles radiales en rosette, à dents de scie.
Floraison : D'avril à juin, fleurs en grand capitule isolé, toutes ligulées. Tige sans feuilles, creuse, à lait blanc provoquant des taches brunâtres sur la peau.
Fruit : Fruit à aigrette. 

Tapis-de-Pissenlits

Pissenlit • Taraxacum officinale Pissenlit • Taraxacum officinale

Pissenlit • Taraxacum officinale
Il se sème à tout vent !

Habitat :

C'est une plante qui colonise presque tous les endroits à commencer par les prairies, les bords de chemins et de routes. On le trouve aussi dans les champs, dans les décombres, dans les forêts claires et bien sur dans nos jardins, surtout si le sol est riche en azote.

Le pissenlit prolifère souvent à la faveur de tontes trop courtes. Une tonte à 6 cm de hauteur réduirait le risque de son installation de 95 %. 
Comme tous les jardiniers, je n'aime pas la présence du pissenlit dans mon gazon. Pour autant je ne suis pas favorable pour détruire cette "mauvaise herbe" à grand renfort de désherbant fut-il sélectif ! On peut l'arracher pied par pied, avec l'aide d'une gouge à asperge.

Pissenlit • Taraxacum officinale

Usages :

Mieux vaut changer la façon de voir cette "Dent-de-lion": On peut déguster ses feuilles en février-mars, si riches en vitamines et laxatives (d'où son nom commun !) dont l'amertume sera atténuée par quelques croûtons frottés d'ail, des lardons et du vinaigre.
Ses fleurs sont butinées par les bourdons à peine sortis du sommeil hivernal et attirent de nombreux insectes utiles au jardin.

Pissenlit • Taraxacum officinale
Après le floraison, ses fruits d'une rare géométrie, font la joie des enfants et des grands.

Le récolter est encore le meilleur moyen de le contrôler dans la pelouse.

Le saviez-vous

Plante médicinale

Le pissenlit a depuis fort longtemps servi de députatif et se trouve ainsi dans les plus anciennes pharmacopées pour soigner les excès de table :

• La racine est un stimulant des fonctions hépatiques et biliaires. Le flux de bile peut être multiplier par deux. 
• Les feuilles sont particulièrement diurétiques (d'où sont nom commun) sans entraîner de perte de potassium. 
• Les fleurs, en applications cutanées, gommeraient les taches de rousseur.

Pissenlit • Taraxacum officinale

Dernière mise à jour le 23 avril 2016